expo de JM Verdan à l'ARPAC : QUESTION DE POINT DE VUE

Imprimer
« Ce n’est qu’une question de point (s) de vue (s)… »

cartonversoweb

« Ce n’est qu’une question de point (s) de vue (s)… »

 

Tout moyen d’expression engage une implication personnelle. La photographie n’y échappe pas. Là, plus qu’ailleurs tout n’est qu’une question de point (s) de vue (s).

Le placement du sujet, son déplacement, l’opérateur devant immédiatement trouver l’angle dans son positionnement pour affirmer son point de vue. C’est souvent une perception anticipée de la situation qui va se produire.

 

Sa mise au point photographique, quel plan net ou flou, la profondeur que l’on souhaite donner à son image. Tous ces choix participent à offrir au spectateur ce que le photographe à décidé de montrer.

 

Une acuité visuelle observatrice, la patience, mais aussi une répétition attentive fait que parfois le bonheur photographique se produit. Se « reproduit » même…

 

Ce travail photographique, exposé à l’Arpac, montre des points de vues affirmés. Décidés dès la prise de vue, pensés pour également être retraités avec le logiciel informatique, comme pour la série en noir et blanc dans l’esprit « Holga », (appareil photographique de l’ère soviétique de qualité médiocre).

 

Je situe ainsi le sujet dans son cadre quotidien, mettant l’accent sur l’environnement urbain qui l’entoure, l’enveloppe, l’agresse parfois. Une vision réactualisée d’un certain humanisme. Certainement pas celui d’une époque où l’on plaçait l’homme au centre des préoccupations sociales optimistes de l’entre deux guerres. Celle simplement d’une « réalité » du quotidien, parfois tendre, triste, amusée, dérisoire… qui est tout autant la mienne.

 

Que ce soit la couleur, le noir et blanc, la verticalité, le carré… cet ensemble photographique donne une vision personnelle d’un nouvel « humanisme ».

 

Une « réalité » où se racontent des histoires. Où se rencontre le sujet, son contexte et moi-même. A chacun d’en interpréter ses sentiments, puisque que « ce n’est qu’une question de point (s) de vue (s)… ».

 

Jean-Michel Verdan

3 janvier 2009

 

photocartonweb

dsc_5919 copie